Monde

Les pays du CCG confirment que la prolifération des armes légères et de petit calibre contribue directement à l’augmentation de la violence

New York (UNA/QNA) - Les pays du Conseil de coopération du Golfe ont confirmé que la prolifération des armes légères et de petit calibre contribue directement à l'augmentation de la violence, à l'émergence et au développement de nouveaux conflits et à l'exacerbation des conflits existants, soulignant que les communautés locales dans les zones de conflit armé souffrent de l'impact négatif de la prolifération de ces armes. Les armes affectent la sécurité et la paix sociétale, et le manque de sécurité associé aux conflits armés conduit à encourager la contrebande et le commerce illégal des armes légères, ce qui nécessite un contrôle et un renforcement plus stricts. suivre les mouvements des armes légères et de petit calibre et des munitions, et les contrôler pour éviter leur propagation.

C'est ce qui ressort d'une déclaration prononcée par le général de brigade Dr. Abdulaziz Salmeen Al-Jabri, président du Comité national pour l'interdiction des armes, au nom des pays du Conseil de coopération du Golfe, en qualité de l'État du Qatar, président de la quarante-quatrième session du Conseil suprême du Conseil de coopération du Golfe, lors de la quatrième conférence des Nations Unies chargée d'examiner les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Programme d'action visant à prévenir, combattre et éliminer le commerce illicite des armes légères et de petit calibre dans tous ses aspects au Siège des Nations Unies à New York.

Les États du Conseil ont souligné l'extrême importance de la lutte contre le commerce illicite des armes légères et de petit calibre en raison de ses conséquences désastreuses sur les conditions sécuritaires, humanitaires et économiques, en particulier dans les zones touchées par des conflits armés, ce qui nécessite une coopération efficace et une coordination élevée entre les pays pour garantir combler les lacunes liées au transfert et au transfert de ces armes.

Les États du Conseil ont souligné l'importance du Programme d'action des Nations Unies visant à prévenir, combattre et éliminer le commerce illicite des armes légères et de petit calibre sous tous ses aspects et de son instrument international de traçage.

Les pays du Conseil de coopération du Golfe ont mis en garde contre la nécessité de déployer des efforts supplémentaires pour fournir une assistance aux pays qui souhaitent renforcer leurs systèmes liés aux armes légères et de petit calibre, et pour renforcer la coopération internationale mutuelle, notamment dans le domaine du transfert de technologies et de moyens techniques. capacités liées aux stocks d'armes, à leur marquage et à leur contrôle, ainsi qu'à l'élimination appropriée des armes anciennes, soulignant l'importance d'une coopération et d'une assistance au niveau international fondées sur la demande des États bénéficiaires et conformes à leurs besoins, et exprimant son soutien pour le fonctionnement rapide et durable du programme de bourses approuvé sur les armes légères et de petit calibre.

Les États du CCG ont affirmé la responsabilité des pays producteurs de ne pas livrer ou coopérer avec des groupes non étatiques en vendant ou en transférant des armes légères sans autorisation préalable du pays destinataire.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur