Monde

Au sommet des BRICS, le prince héritier saoudien appelle à un effort collectif pour mettre fin à la catastrophe humanitaire à Gaza

Riyad (UNA) - Au nom du Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, le prince Mohammed bin Salman bin Abdulaziz Al Saud, prince héritier et Premier ministre saoudien, a dirigé la délégation du Royaume d'Arabie saoudite lors de l'extraordinaire réunion virtuelle des dirigeants du groupe BRICS et des dirigeants des pays invités à le rejoindre concernant la détérioration de la situation à Gaza, par appel vidéo.

Le prince héritier saoudien a déclaré dans son discours : « Les crimes brutaux dont Gaza est témoin contre des civils innocents et la destruction des installations et des infrastructures, y compris les établissements de santé et les lieux de culte. Cela nécessite un effort collectif pour mettre fin à cette catastrophe humanitaire, qui continue de s’aggraver de jour en jour, et pour y trouver des solutions décisives.

Le prince héritier a ajouté : « Nous renouvelons notre affirmation catégorique de notre rejet de ces opérations qui ont coûté la vie à des milliers d'enfants, de femmes et de personnes âgées, et nous exigeons que les opérations militaires soient immédiatement arrêtées et que des couloirs humanitaires soient aménagés pour soulager les civils. permettre aux organisations humanitaires internationales de jouer leur rôle.

Il a souligné que le Royaume a déployé des efforts inlassables depuis le début des événements pour aider et protéger les civils dans la bande de Gaza en fournissant une aide humanitaire et des secours par voie aérienne et maritime, et en lançant des campagnes de dons populaires urgentes qui ont jusqu'à présent dépassé le demi-milliard d'aide saoudienne. riyals. Le Royaume a également appelé à la tenue d’un sommet extraordinaire conjoint arabe et islamique à Riyad le 11 novembre 2023 pour discuter de l’agression israélienne.

Il a expliqué que « le sommet a publié une résolution collective condamnant l'agression israélienne contre la bande de Gaza et rejetant sa justification sous quelque prétexte que ce soit, et que l'entrée des convois d'aide humanitaire, y compris de la nourriture, des médicaments et du carburant, dans la bande de Gaza devrait être immédiatement imposée. , son rejet du déplacement forcé du peuple palestinien et la condamnation de la destruction par Israël des hôpitaux dans la bande de Gaza. » Appelant tous les pays à cesser d'exporter des armes et des munitions vers Israël et à commencer à agir au nom de tous les États membres de la L'Organisation de la coopération islamique et la Ligue des États arabes doivent formuler une position internationale sur l'agression contre Gaza. Et des pressions pour lancer un processus politique sérieux pour parvenir à une paix durable et globale conformément aux références internationales approuvées.

Il a ajouté : « La position ferme et ferme du Royaume a été et demeure qu'il n'y a aucun moyen de parvenir à la sécurité et à la stabilité en Palestine sauf à travers la mise en œuvre des résolutions internationales liées à la solution à deux États pour permettre au peuple palestinien d'exercer ses droits légitimes à s'établir. un État palestinien indépendant et souverain sur les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale. » Nous apprécions tous les efforts qui seront déployés, notamment par les membres permanents du Conseil de sécurité, pour parvenir à une paix juste pour tous.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur