les sciences et la technologie

Djibouti cherche à réduire l'infection à VIH de 90% d'ici 2020

Djibouti (INA) - Le ministère djiboutien de la Santé déploie des efforts vigoureux pour réduire l'incidence du VIH/sida de 90 % en renforçant la prévention et le contrôle du virus qui cause cette épidémie mortelle. Lors de son lancement de la nouvelle stratégie nationale de lutte contre la maladie pour les cinq prochaines années, le ministre djiboutien de la Santé Dr Kassem Ishaq Othman a confirmé que les autorités sanitaires s'emploient à fournir des médicaments aux personnes vivant avec la maladie et à sensibiliser les différents secteurs et niveaux de la population. Kassem a souligné que le moment est venu de réduire le taux de nouvelles infections à Djibouti au niveau de 90% en activant la participation des citoyens aux activités de prévention du sida, appréciant le soutien du programme des Nations Unies pour lutter contre la maladie, qui contribue à la réalisation accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien pour le VIH immunité humaine. Il a insisté sur la nécessité de renforcer les capacités du Centre Younes Toussaint affilié au ministère de la Santé, qui s'occupe depuis 2001 de la réalisation des examens médicaux pour les maladies sexuellement transmissibles, notamment le SIDA. A son tour, le ministre de la Justice Ali Farah Assawi a déclaré que le gouvernement a mis en place toute la législation qui garantit que les droits des personnes vivant avec le sida à Djibouti ne seront pas violés. Il convient de noter que beaucoup de personnes vivant avec la maladie à Djibouti ont pu surmonter le stade de la peur et de l'anxiété constantes en raison de la vision sévère que la société a d'elles. (Fin) Muhammad Abdullah / pg

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur