فلسطين

L'occupation prend d'assaut l'hôpital Al Awda à Jabalia et force les équipes médicales à partir

Jabalia (UNA/WAFA) – Aujourd'hui jeudi, les forces d'occupation israéliennes ont pris d'assaut l'hôpital Al Awda à Jabalia et ont forcé les équipes médicales à le quitter, après un siège de quatre jours.

Des sources médicales ont rapporté que les forces d'occupation ont pris d'assaut l'hôpital et forcé les équipes médicales à le quitter en direction de l'ouest de la ville de Gaza, après avoir arrêté l'un d'entre eux.".

Les mêmes sources ajoutent : "Il reste 14 employés à l'hôpital, accompagnés de 11 blessés et accompagnants, qui ont refusé d'évacuer sans la présence d'ambulances pour évacuer les blessés".".

Depuis dimanche dernier, l'artillerie d'occupation a bombardé l'hôpital Al Awda avec plusieurs obus, avant de l'assiéger et d'empêcher les citoyens palestiniens et les équipes médicales d'y entrer ou de le sortir, rendant difficile la fourniture de services de traitement aux blessés et aux malades.

Des sources médiatiques rapportent que l'armée d'occupation a nivelé les alentours.

Le 11 mai, les forces d'occupation ont annoncé le début d'une attaque massive contre la ville de Jabalia et son camp au nord de la bande de Gaza, après avoir demandé aux habitants d'évacuer la zone et de se diriger vers l'ouest de la ville de Gaza..

Depuis le début de l'agression, l'occupation a délibérément perturbé le système de santé, en ciblant les hôpitaux de la bande de Gaza, y compris l'hôpital Al-Awda au nord, par des menaces directes de fermeture, puis en les bombardant directement, détruisant les départements de logement. , les salles d'opération, le système d'énergie solaire, les réserves d'eau et de diesel, les entrepôts de médicaments et de gaz médicaux, les véhicules de transport et les ambulances et ses fournitures médicales.

L'hôpital Al Awda est considéré comme le seul hôpital à fournir des services orthopédiques, gynécologiques et obstétricaux dans le nord de la bande de Gaza, en plus de la chirurgie générale, de l'accueil, des urgences, des cliniques spécialisées, de la radiologie et du laboratoire..

Le 21 novembre, 3 médecins ont été martyrisés à la suite d'un bombardement direct et 50 % de la capacité de l'hôpital a été mise hors service. Le 5 décembre, l'occupation a assiégé l'hôpital pendant 18 jours, et 3 travailleurs et 12 médecins ont été martyrisés. le personnel a été blessé. Des volontaires, ainsi que le directeur de l'hôpital, le Dr Ahmed Muhanna, et trois membres du personnel médical ont été arrêtés.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur