فلسطين

Le ministère libanais des Affaires étrangères regrette l'absence de consensus sur l'acceptation de l'adhésion à part entière de l'État de Palestine aux Nations Unies

Beyrouth (UNA/WATAN) - Le ministère libanais des Affaires étrangères et des Émigrants a exprimé, dans un communiqué, son regret « que le Conseil de sécurité de l'ONU n'ait pas accepté de saisir cette opportunité historique d'accepter l'adhésion à part entière de l'État de Palestine à l'ONU. , plus de 75 ans se sont écoulés depuis la publication de la résolution n° 181 de l'Assemblée générale des Nations Unies appelant à la création d'un État palestinien indépendant, et l'échec de la mise en œuvre de la résolution n° 242 du Conseil de sécurité.

Le ministère a estimé que « le moment est venu pour la communauté internationale de traduire ses paroles en actes en acceptant la solution à deux États et en reconnaissant la Palestine comme un État indépendant à part entière », soulignant que « la mise en œuvre des résolutions des Nations Unies relatives à la La question palestinienne ouvre la porte à une paix et une sécurité durables au Moyen-Orient et à une vie dans la dignité et la tranquillité, selon « l’Initiative de paix arabe convenue par les pays arabes lors du sommet de Beyrouth en 2002 »..

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur