فلسطين

Un observatoire européen des droits de l’homme documente des « témoignages horribles » des crimes de l’occupation dans la bande de Gaza

Genève (UNA/QNA) - L'Observatoire euro-méditerranéen des droits de l'homme a documenté les abus et la torture des Palestiniens par les forces d'occupation israéliennes dans la bande de Gaza, qui s'inscrivent dans le cadre du crime de génocide que l'occupation continue de commettre dans la bande. depuis le 7 octobre dernier.

L'Observatoire a déclaré dans un communiqué avoir reçu des témoignages choquants et horribles et mené des entretiens personnels avec des victimes de pratiques de torture brutales qui ont pris un caractère sadique lors de la détention, des interrogatoires et des interrogatoires des Palestiniens de la bande de Gaza, ce qui a laissé des effets profonds et nombreux. et des cicatrices sur leur corps et sur leur santé physique et psychologique, car ces attaques auraient été menées avec un motif : représailles et punition collective du fait d'être Palestiniens, selon des témoignages documentés.

Il a confirmé qu'il avait reçu des dizaines de témoignages sur des Palestiniens soumis à la torture et à des traitements inhumains lorsque les forces d'occupation ont pris d'assaut leurs maisons, les centres de déplacement et les quartiers de la bande de Gaza, y compris de graves passages à tabac, des abus et des humiliations, en plus de porter atteinte à leur dignité personnelle. .

Il a souligné que ces crimes constituent des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, conformément aux dispositions du droit pénal international, et sont soumis à un examen et à une enquête non seulement par les tribunaux internationaux, mais également par les tribunaux nationaux des États, sous compétence judiciaire universelle. quel que soit le lieu où le crime a été commis et la nationalité de l'auteur ou de la victime, et selon les lois en vigueur dans ces pays, puisque l'interdiction du crime de torture est considérée comme l'une des règles impératives du droit international qui impose une obligation internationale pour tous les pays d’interroger ses auteurs, de les tenir responsables et d’empêcher leur impunité.

L'Observatoire Euro-méditerranéen des Droits de l'Homme a renouvelé son appel au rapporteur spécial des Nations Unies sur la question de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, à enquêter immédiatement sur les violations graves et les crimes graves auxquels les Palestiniens sont exposés, et à se soumettre rapports à ce sujet, en préparation du travail des commissions d'enquête et d'établissement des faits et des tribunaux. En examinant, en enquêtant et en menant des procès concernant les crimes commis par les forces d'occupation contre les Palestiniens dans la bande de Gaza.

Il a également appelé le rapporteur de l'ONU à effectuer dès que possible une visite dans le territoire palestinien, et en particulier dans la bande de Gaza, pour entendre les témoignages des victimes et des témoins, prendre toutes les mesures nécessaires et adresser des appels urgents à tous. parties et parties concernées.

L'Observatoire a appelé à l'annonce de la formation d'une commission d'enquête internationale indépendante pour les crimes commis lors de la récente agression contre la bande de Gaza, parallèlement à l'habilitation de la « Commission d'enquête internationale indépendante pour le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et en Israël », qui a été créée en 2021, pour mener à bien son travail, notamment garantir son accès à la bande de Gaza et ouvrir les enquêtes nécessaires sur tous les crimes et violations commis contre les Palestiniens dans la bande.

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur