فلسطين

Au 146ème jour de l'agression : Plus de 50 martyrs dus à l'occupation ciblant les citoyens en attente d'aide dans l'ouest de Gaza.

Gaza (UNA/WAFA) - Ce jeudi matin, plus de 50 citoyens ont été martyrisés et des dizaines ont été blessés par les tirs des forces d'occupation israéliennes, à l'ouest de la ville de Gaza.

Notre correspondant a indiqué que les forces d'occupation ont ouvert le feu à la mitrailleuse sur des milliers de citoyens du nord de la bande de Gaza, notamment de la ville de Gaza, de Jabalia et de Beit Hanoun, qui attendaient l'arrivée de camions chargés d'aide humanitaire, au lieu-dit "Harun al -Rashid" dans la région de Sheikh Ajlin, à l'ouest de la ville de Gaza, qui a conduit à Plus de 20 d'entre eux ont été tués et des dizaines d'autres ont été blessés.

Il a ajouté qu'un grand nombre de blessés ont été transférés à l'hôpital Al-Shifa, notant que ces chiffres dépassent la capacité du personnel médical à traiter ces cas. Un certain nombre de corps des martyrs et des blessés ont été transférés à l'hôpital baptiste de Ville de Gaza et hôpital Kamal Adwan à Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza.

Dans le quartier d'Al-Zaytoun, au sud-est de la ville de Gaza, les avions d'occupation ont bombardé des places résidentielles entières au-dessus des têtes de leurs habitants, faisant des dizaines de martyrs et de blessés, tandis que les ambulances et les véhicules de la protection civile n'ont pas pu atteindre la zone ciblée en raison de l'intensité. du bombardement.

La bande de Gaza, soumise à une agression israélienne continue sur terre, sur mer et dans les airs depuis le 7 octobre, vit dans des conditions humanitaires extrêmement difficiles, s'apparentant à la famine.

Selon le Programme alimentaire mondial, ses équipes ont signalé que les citoyens souffraient de « niveaux de désespoir sans précédent », tandis que les Nations Unies prévenaient que 2,2 millions de personnes étaient au bord de la famine.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a déclaré que les citoyens de Gaza souffrent de niveaux sans précédent d'insécurité alimentaire aiguë et de faim, et que les conditions à Gaza ressemblent à la famine..

Elle a expliqué que la totalité des quelque 2.2 millions d'habitants de Gaza appartiennent à l'un des trois niveaux de faim, qui vont de l'urgence à la crise en passant par la catastrophe. Ce sont des conditions dont la FAO n'a jamais été témoin auparavant dans aucun pays du monde. des habitants de Gaza sombrent dans la famine, et au moins 25 % de la population de la bande de Gaza a atteint les niveaux les plus élevés de la classification de la faim..

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a averti que des pénuries alimentaires alarmantes et une augmentation de la malnutrition et des maladies pourraient conduire à une « explosion » du nombre de décès d'enfants à Gaza.

À Gaza, un enfant de moins de deux ans sur six souffre de malnutrition aiguë, selon les estimations de l'UNICEF publiées le 19 février..

Les autorités d'occupation continuent d'empêcher et d'entraver l'arrivée de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza, en particulier dans les régions du nord, tandis que l'aide qui parvient au sud de la bande ne suffit pas aux besoins des citoyens, notamment à Rafah, considérée comme la dernier refuge pour les déplacés, et qui, malgré sa petite superficie estimée à environ 65 kilomètres carrés, accueille ; Plus de 1.3 million de Palestiniens, dont la majorité vivent dans des tentes dépourvues du minimum vital.

(est fini)

 

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur