فلسطين

Une organisation palestinienne de défense des droits humains met en garde contre la politique de l’occupation consistant à affamer les prisonniers dans les centres de détention

Jérusalem occupée (UNA/QNA) - L'Autorité palestinienne pour les affaires des prisonniers et ex-prisonniers a mis en garde aujourd'hui contre la politique de famine menée par les autorités d'occupation israéliennes contre les prisonniers hommes et femmes dans les prisons et les centres de détention.

La Commission a déclaré dans un communiqué : « Sur la base des visites de ses avocats au cours des derniers jours à un certain nombre de prisonniers dans de nombreux centres de détention, la quantité moyenne de poids perdu par chaque prisonnier se situe entre 15 et 25 kilogrammes », considérant que cela C'est la preuve du sérieux de la politique suivie, qui a des répercussions négatives actuelles et futures sur la vie des prisonniers.

Elle a expliqué que « la réduction par l'occupation des quantités de nourriture fournies aux prisonniers hommes et femmes à bien moins que le minimum requis, ainsi que sa mauvaise qualité, sa méthode de préparation et sa contamination délibérée, feront de leurs corps des proies faciles pour les virus et les maladies. »

L'autorité a indiqué que les prisonniers se trouveront confrontés à une situation sanitaire complexe dans un avenir proche, « notant que cela a déjà commencé à apparaître, car le nombre de prisonniers malades a clairement doublé et la faim est devenue un moyen de punition quotidienne qui a s’est poursuivie depuis le 7 octobre jusqu’à aujourd’hui.

Elle a expliqué que ces mesures ont coïncidé avec la privation des patients de médicaments et de traitement, et avec le rude hiver de cette année, qui a eu des effets supplémentaires sur la santé des prisonniers, en raison de l'occupation empêchant l'entrée des vêtements et des couvertures pour les prisonniers.

Selon une déclaration conjointe publiée plus tôt dans la journée par l'Autorité palestinienne des affaires des prisonniers et ex-prisonniers et le Club des prisonniers palestiniens, le nombre de détenus palestiniens dans les prisons de l'occupation israélienne en Cisjordanie occupée, depuis le début de l'agression israélienne sur Dans la bande de Gaza, le 170 octobre, le nombre de détenus s'élevait à sept mille XNUMX. .

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur