Journée internationale de solidarité avec les journalistes palestiniensفلسطين

Journée internationale de solidarité avec les journalistes palestiniens

Ramallah (UNA/WAFA) – Chaque année, le 1996 septembre, le peuple palestinien commémore la Journée internationale de solidarité avec le journaliste palestinien depuis qu'elle a été approuvée par la Fédération internationale des journalistes le XNUMX septembre XNUMX. Suite aux événements du « Cadeau du tunnel », lorsque le peuple palestinien de toutes catégories a lancé des marches de colère incluant toutes les catégories et tous les secteurs du peuple palestinien pour empêcher les autorités d’occupation israéliennes d’ouvrir un tunnel sous la mosquée Al-Aqsa.

Le peuple palestinien considère le 26 septembre comme une journée de solidarité avec le journaliste palestinien et pour attirer l'attention du monde sur le bilan sanglant d'Israël contre les gardiens de la vérité et leurs institutions médiatiques, ainsi que sur les violations israéliennes contre les médias qui ne connaissent pas de frontières et transgressent toutes les lois. du terrain en plein jour.

C'est une journée qui constitue une étape importante dans la lutte des Messagers de la Parole et exprime l'insistance des professionnels des médias à transmettre le récit de la liberté et à accomplir leur devoir moral malgré les meurtres, les brutalités, les arrestations, les restrictions de mouvement, les obstructions. , et les restrictions..

Ce jour-là, les institutions des droits de l'homme, le Syndicat des journalistes palestiniens, la Fédération internationale des journalistes, le ministère palestinien de l'Information, toutes les institutions médiatiques gouvernementales et non gouvernementales, la presse, les journalistes et toutes les institutions officielles et non officielles du pays participent à une manifestation de masse. marches, lançant une série d'événements à la mémoire des martyrs de la liberté et saluant les journalistes blessés et emprisonnés qui croupissent dans les cellules de l'occupation, considérant que le journaliste palestinien est un témoin et un martyr des crimes de l'occupation.

Les participants à la commémoration de cette occasion renouvellent leur solidarité avec les journalistes palestiniens et soulignent l'importance du journalisme et le rôle positif qu'il joue dans la société, en dénonçant les violations de l'occupation israélienne, ainsi que la nécessité d'exercer le travail journalistique en toute liberté. La nécessité d'obliger les occupants à respecter les règles du droit international humanitaire et du droit international des droits de l'homme, en particulier le texte de l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme et du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, et à protéger leur droit à la liberté. d'opinion et d'expression, la liberté d'accès à l'information et la liberté de réunion pacifique, de manière à garantir aux travailleurs sur le terrain la protection des médias dans les zones de conflit armé en tant que civils, conformément au texte de l'article (79) du Premier Protocole additionnel aux Conventions de Genève constituant le droit international humanitaire et à la protection de leur vie et de leur intégrité physique. respecter l'insigne du journalisme; Ils exhortent également le Conseil de sécurité de l'ONU à activer sa résolution 2222 sur la protection des journalistes et à approuver les mécanismes pour sa mise en œuvre. Ils appellent également la Fédération internationale des journalistes à poursuivre Israël pour ses crimes, imprescriptibles, contre les professionnels des médias palestiniens et leurs institutions.

-Voir Martyrs de la presse palestinienne

http://info.wafa.ps/userfiles/server/pdf/Martyrs_of_the_Press_1972-2018.pdf

– Voir les prisonniers des journalistes détenus dans les prisons de l’occupation israélienne

 http://info.wafa.ps/ar_page.aspx?id=9737

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur