فلسطين

Au 138ème jour de l'agression : des dizaines de martyrs et de blessés lors des bombardements d'occupation sur diverses zones de la bande de Gaza.

Gaza (UNA/WAFA) - Des dizaines de citoyens ont été martyrisés et blessés hier soir et tôt mercredi, à la suite des bombardements continus de l'occupation israélienne sur la bande de Gaza, par voie terrestre, maritime et aérienne, depuis le 7 octobre dernier.

Notre correspondant a indiqué que les avions d'occupation ont tiré des ceintures de feu sur des places résidentielles du quartier d'Al-Zaytoun, au sud-est de la ville de Gaza, ciblant des dizaines de maisons, faisant des dizaines de martyrs et de blessés, dont la majorité se trouvent encore sous les décombres. maisons appartenant aux familles : Shamlakh, Naeem, Abu Zour, Shaniora et Yassin et Shaafut.

Il a ajouté que l'artillerie de l'occupation a tiré des dizaines d'obus sur les maisons des citoyens du quartier d'Al-Zaytoun, coïncidant avec les marches de l'occupation tirant sur les maisons des citoyens et sur tout ce qui bougeait dans les ruelles et les rues du quartier.

Il a souligné que les équipes de la protection civile et les ambulances n'ont pas pu atteindre les zones ciblées du quartier pour récupérer les corps des martyrs et transporter les blessés.

Notre correspondant a déclaré que les habitants du quartier d'Al-Zaytoun vivent dans des conditions humanitaires difficiles, dans un contexte de déplacement à risque vers les quartiers occidentaux de la ville, en particulier le quartier d'Al-Rimal et l'hôpital d'Al-Shifa.

Dans le même contexte, l'aviation d'occupation a lancé une série de raids visant plusieurs quartiers de la ville de Gaza, notamment Tal Al-Hawa, Al-Sabra et Al-Shuja'iya, qui ont fait un certain nombre de martyrs et de blessés, dont la plupart qui ont été transférés à l'hôpital Al-Shifa.

Notre correspondant a déclaré que l'avion d'occupation a visé deux maisons du camp de Nuseirat, entraînant la mort de sept citoyens, dont des enfants, et la blessure d'une quinzaine d'autres, qui ont été transférées à l'hôpital des martyrs d'Al-Aqsa, à Deir al-Balah, à proximité. .

À Khan Yunis, l'artillerie de l'occupation a bombardé les environs de l'hôpital Nasser, blessant un certain nombre de citoyens et endommageant des bâtiments. Les forces d'occupation assiègent toujours l'hôpital Nasser, qui abrite environ 120 blessés, patients et personnel médical.

Dans le Gouvernorat Central, notre correspondant a rapporté que 6 citoyens ont été tués et d'autres ont été blessés lors de l'attentat à la bombe contre un véhicule civil dans la rue Abu Hosni, dans la ville de Deir al-Balah, au centre de la bande de Gaza.

Notre correspondant, citant des sources médicales, a indiqué que 45 citoyens ont été tués à la suite des bombardements continus d'occupation depuis hier soir dans diverses zones du gouvernorat.

Il a souligné que 22 citoyens ont été tués et des dizaines d'autres ont été blessés à la suite du tir de l'avion d'occupation visant une maison du camp de Nuseirat, ce qui a entraîné la destruction d'un certain nombre de maisons voisines.

Il a ajouté qu'au moins 23 citoyens ont été visés dans un bombardement par des avions d'occupation qui ont visé plusieurs maisons à Deir al-Balah.

À Rafah, au sud de la bande de Gaza, les avions d'occupation ont bombardé trois maisons du camp de Shaboura, au centre de la ville, et des canonnières ont tiré plusieurs obus qui sont tombés à proximité des tentes des déplacés dans la zone d'Al-Mawasi, à l'ouest de la bande de Gaza. Rafah, blessant un grand nombre d'entre eux, et ils furent transférés aux hôpitaux Abu Youssef Al-Najjar et Al-Kuwaiti ainsi qu'aux Emiratis de la ville.

La ville de Rafah est le dernier refuge des déplacés de la bande de Gaza sinistrée. Depuis le début de l'opération terrestre lancée par Israël dans la bande de Gaza le 27 octobre dernier, les citoyens sont invités à se rendre du nord et du centre de la bande de Gaza. Ils se sont retirés au sud, prétendant qu'il s'agissait de « zones sûres », mais ils n'ont pas été épargnés par les bombardements.

Aujourd'hui, Rafah s'étend malgré sa superficie étroite, estimée à environ 65 kilomètres carrés. Plus de 1.3 million de Palestiniens vivent pour la majorité dans des tentes dépourvues du minimum vital.

Dans le nord de la bande de Gaza, notre correspondant, citant des sources médicales, a signalé la mort d'un certain nombre de citoyens atteints de maladies chroniques, faute de soins médicaux et faute de médicaments, de nourriture et d'eau.

Plus d'un demi-million de citoyens qui n'ont pas quitté leur domicile résident dans la partie nord de la bande de Gaza (le gouvernorat de Gaza et son nord) et risquent de mourir de faim.

Les forces d'occupation ont empêché par la force des armes la livraison de camions d'aide alimentaire aux citoyens dans la partie nord de la bande de Gaza, et les convois humanitaires ont été bombardés.

Les forces d'occupation israéliennes ont poursuivi leurs agressions terrestres, maritimes et aériennes contre la bande de Gaza depuis le 29195 octobre dernier, qui ont entraîné la mort de 69170 XNUMX citoyens, dont une majorité d'enfants et de femmes, et XNUMX XNUMX blessés. tandis que des milliers de victimes restent sous les décombres.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur