فلسطين

Plus de 26 mille martyrs et 64 mille blessés à Gaza depuis le début de l'agression israélienne

Gaza (UNA/QNA) - Le ministère de la Santé de Gaza a annoncé aujourd'hui que le bilan de l'agression israélienne s'est élevé à 26083 64487 martyrs et XNUMX XNUMX blessés depuis le XNUMX octobre dernier.

Le ministère a déclaré dans un bref communiqué au 112e jour de l'agression israélienne sur la bande de Gaza : « Un certain nombre de victimes sont toujours sous les décombres et sur les routes, et l'occupation empêche les ambulances et les équipes de la défense civile de les atteindre. »

Il a confirmé que l'occupation israélienne a commis 19 massacres contre des familles dans la bande de Gaza, faisant 183 martyrs et 377 blessés au cours des dernières 24 heures.

Les forces d'occupation continuent de lancer des centaines de raids, de bombardements d'artillerie et de perpétrer des crimes dans toute la bande de Gaza, commettant des massacres sanglants contre des civils et commettant des crimes horribles dans les zones d'incursion, dans un contexte humanitaire catastrophique résultant du siège. et le déplacement de plus de 90 % de la population.

Les avions et l’artillerie d’occupation ont poursuivi leurs raids et leurs violents bombardements sur diverses parties de la bande de Gaza, au milieu de l’agression sur Khan Yunis, ciblant les maisons, les rassemblements de personnes déplacées et les rues, tuant des centaines de martyrs et de blessés.

Les avions de combat ont lancé un raid à proximité du carrefour Al-Saftawi, dans le nord de Gaza, et les forces d'occupation ont fait exploser des maisons et des installations à l'ouest de Khan Yunis.

Les forces d'occupation israéliennes ont occupé des bâtiments résidentiels entourant le quartier d'Al-Amal, à l'ouest de Khan Yunis, tirant sur tous les objets en mouvement et continuant d'assiéger l'hôpital Al-Amal, affilié à la Société palestinienne du Croissant-Rouge.

De violents affrontements ont éclaté à la périphérie du camp ouest de Khan Yunis, et les forces d'occupation ont encerclé l'école Al-Amal, qui abrite des personnes déplacées, à l'ouest de Khan Yunis.

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur