Hajj et OmraRapports du Hajj pour l'année 1445 AH

Le Royaume d'Arabie Saoudite 100 ans au service des invités de Dieu. De la disparition du Hajj au pèlerin recevant des fleurs

La Mecque Al-Mukarramah (UNA/SPA) - Depuis l'aube de la lumière de l'Islam et son illumination de l'est et de l'ouest de la terre, les musulmans ont tendu, et tendent encore le cou, pour visiter la Maison Sacrée de Dieu, affluant de divers endroits. parties de la terre, quelles que soient leurs langues, leurs couleurs et leurs conditions de vie, sacrifiant ce qui est cher et précieux pour l'atteindre, et c'était la Maison de Dieu. L'ancien Dieu était le but ultime de leur vie, leur plus précieux. rêves et leurs objectifs les plus élevés.

Dieu Tout-Puissant a désigné la Mosquée Sacrée avec plusieurs avantages, a élevé son statut, a élevé son honneur, l'a purifiée et en a fait la chérie des cœurs et un lieu de rencontre pour les cœurs purs, dans lequel l'unité des musulmans est unie sur un même rang. un seul Seigneur, ne Lui associant rien, et lève les paumes de soumission vers Lui, et Il - Gloire à Lui - se vante Avec eux sont ses anges ; Parce qu'ils sont venus à lui échevelés et poussiéreux, espérant sa miséricorde et craignant son tourment.

En raison de ce statut, l'intérêt des musulmans pour la Grande Mosquée a varié au cours de l'histoire, en raison de ses nombreux composants et de son besoin urgent d'expansion, de soins, d'attention et de développement continu. L'intérêt pour son expansion découle du nombre croissant de musulmans. souhaitant accomplir le Hajj et la Omra, et les expansions se sont poursuivies tout au long de l’histoire islamique jusqu’à nos jours.

(La Grande Mosquée... entre deux époques)
La Grande Mosquée a été témoin de la formation de la société mecquoise avant l'Islam jusqu'en 1343 AH ; Autrement dit, avant l'annexion de La Mecque par le roi Abdulaziz - que Dieu lui fasse miséricorde - diverses expansions réalisées par les dirigeants musulmans et, selon ce qui a été rapporté par le directeur du Centre pour l'histoire de la Mecque - auparavant - le Dr Fawaz Al- Dahas dans son livre (Hajj à travers les âges), la superficie totale de la Grande Mosquée à l'époque d'avant l'Islam et à l'ère du Prophète, jusqu'à l'ère du calife Abou Bakr al-Siddiq, que Dieu l'agrée lui, il était estimé à environ (1490 m2).

Les agrandissements de la Sainte Mosquée se sont succédés par la suite, jusqu'à ce que les deux derniers agrandissements aient lieu - avant l'ère de l'État saoudien - à l'époque du calife abbasside Al-Mu'tadid, d'environ 1250 2 mètres carrés, et un autre agrandissement au cours de l'époque du calife abbasside Al-Mu'tadid. l'époque du calife abbasside Al-Muqtadir Billah, d'environ 850 mètres carrés, de sorte que la superficie totale de la Grande Mosquée était de 2 27850 mètres carrés. La Grande Mosquée entre dans une nouvelle phase de l'ère de l'État saoudien, qui a commencé avec l'entrée du roi Abdulaziz - que Dieu lui fasse miséricorde - à La Mecque en 2 AH / 1343 après JC. - D'après ce qui a été dit dans le livre (Le passé et le présent du Hijaz).

Le roi Abdul Aziz commence à établir une nouvelle ère de soin et d’attention pour la Sainte Maison de Dieu, ce qui est une traduction de ce qu’il a dit dans son célèbre sermon inclus dans le livre (La péninsule à l’époque du roi Abdul Aziz) : « . ..Je vous apporte de bonnes nouvelles. Par la volonté et la force de Dieu. Le Pays sacré de Dieu est dans la prospérité, la prospérité, la sécurité et le confort, et moi, si Dieu le veut, je ferai de mon mieux pour sécuriser la Terre Sainte et lui apporter réconfort et assurance.

Avec ces paroles immortelles, une nouvelle ère de soin et de préoccupation pour la Grande Mosquée a été inaugurée, intitulée « Les dirigeants et le peuple du Royaume sont les serviteurs de la Maison de Dieu Tout-Puissant », et selon ce qui est indiqué dans le livre (La Grande Mosquée, Histoire et architecture) par le Dr Fawaz Al-Dahas et le Dr Muhammad Al-Shehri ; Le nombre de pèlerins a augmenté après l'entrée du roi Abdulaziz à La Mecque, où il a été estimé à (90662 1345) pèlerins en l'an 1373 AH, puis il a augmenté après sa mort, que Dieu lui fasse miséricorde - en l'an 232971 AH - à (1374 XNUMX) pèlerins en l'an XNUMX AH.

La première expansion saoudienne a commencé en 1375 AH et comprenait trois étages, à savoir les sous-sols, le rez-de-chaussée et le premier étage, avec la construction de la Masa'a avec ses deux étages et l'agrandissement du Mataf, et le Zamzam Well est devenu au sous-sol.

En 1398 de l'hégire, le mataf a été agrandi jusqu'à sa forme actuelle et son sol a été recouvert de marbre résistant à la chaleur importé de Grèce, ce qui a augmenté le confort des fidèles et des congrégations. L'agrandissement du mataf comprenait le déplacement de la chaire et de la makbariyah. , en agrandissant le sous-sol de Zamzam, en aménageant son entrée près du bord de l'ancienne mosquée en direction de Masa'a, en installant des robinets pour l'eau potable et en faisant en sorte que le puits soit doté d'une barrière de verre.

Au début de l'année 1406 AH, la surface de la première expansion saoudienne était pavée de marbre froid et résistant à la chaleur, et en 1409 AH, la première pierre était posée pour commencer la deuxième expansion saoudienne. AH, de grandes cours ont été créées autour de la Grande Mosquée et préparées pour la prière, surtout en période de foule, car elles étaient pavées de marbre froid. Elles sont résistantes à la chaleur, éclairées et meublées, et la superficie totale de ces cours est. (1411 88,000 m2).

L'année 1415 AH a vu l'agrandissement de la zone d'Al-Safa au premier étage pour faciliter ceux qui recherchent, en rétrécissant le cercle de l'ouverture d'Al-Safa située sous le Dôme d'Al-Safa. En 1418 AH, Al-Raqubah. Un pont a été construit, qui relie le toit de la Grande Mosquée à la zone d'Al-Raqubah du côté de Marwa, pour faciliter l'entrée et la sortie du toit de la Grande Mosquée.

Au début de l'année 1432 de l'hégire, la plus grande expansion de l'histoire de la Grande Mosquée a été lancée, augmentant la capacité de la Sainte Mosquée à un million 850 mille fidèles. Les phases de travaux ont commencé pour doubler la capacité du tribunal de circumambulation jusqu'à trois fois sa capacité précédente, afin que 3 150 personnes puissent effectuer la circumambulation chaque heure, en plus des systèmes de sonorisation, d'éclairage, de climatisation et de circumambulation pour piétons.

Dans la continuité de la démarche des rois de ce pays béni ; En l'an 1436 de l'Hégire, le Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud - que Dieu le soutienne - a inauguré cinq projets majeurs : le projet d'agrandissement principal, le projet de places, le projet de tunnels piétonniers, la station-service centrale. projet de la Sainte Mosquée et le premier projet de rocade.

Il n'est pas surprenant que le nombre de pèlerins à la Maison Sacrée augmente d'année en année au milieu d'un système intégré de services et d'installations qui contribuent à accomplir leurs rituels en toute sécurité, tranquillité et réassurance, selon les données de l'Autorité générale des statistiques. , le nombre total de pèlerins a atteint depuis que l'Autorité a commencé le processus de recensement en l'an 1390 AH sous le nom de « Département des Statistiques Générales et de l'Information », jusqu'à l'année dernière 1444 AH, plus de (100 millions de pèlerins). .

Le Royaume exploite les moyens d'atteindre la Sainte Maison de Dieu... par voie terrestre, maritime et aérienne
Les collines et les montagnes de La Mecque sont dispersées, formant différents terrains. Ce qui a incité ses habitants à utiliser les pentes comme zones urbaines pour leurs maisons, et Makkah Al-Mukarramah - selon ce que déclare le concepteur en chef des projets des Deux Saintes Mosquées et universitaire à l'Université du Roi Abdulaziz, le Dr Abdullah bin Junaidab - est une chaîne de montagnes appelée dans certains journaux les monts Paran, et la hauteur de la surface terrestre atteint entre 250. Elle atteint 350 mètres au-dessus du niveau de la mer et s'incline généralement d'est en ouest, y compris les lieux saints.

Le Dr Ibn Junaidab déclare : « La gravité du terrain et la complexité de la surface de la ville sainte de La Mecque ont rendu difficile la construction de sentiers et de routes qui les traversent. Cela a nécessité beaucoup d'efforts, de temps, d'argent et de transport. des spécialistes et des machines spécialisées pour fendre des montagnes solides. En fait, de nombreuses routes ont vu leurs niveaux réparés et leurs niveaux ajustés. Ses orientations et l'agrandissement de certaines de ses rues à travers plusieurs grands projets ont contribué au développement de la ville de La Mecque et du lieu saint. des sites."

Il ne fait aucun doute que servir la Maison Sacrée de Dieu, en prendre soin et servir ses visiteurs est une approche bien établie parmi les dirigeants de ce pays, ils ont donc consacré tous les moyens pour garantir que les invités du Très Miséricordieux. atteindre la Mosquée Sacrée en toute sécurité. Pour y parvenir, le système de transport et de services logistiques a fourni de multiples moyens de transport par voie aérienne, terrestre et maritime, en se développant en établissant des aéroports et des ports, en fournissant des trains, en asphaltant des routes et en payant très bien. une attention particulière à chacun d'eux pour assurer la sécurité des pèlerins, en exploitant toutes les capacités techniques et humaines pour atteindre l'objectif d'un voyage sûr et facile pour les invités de Dieu.

Malgré la zone vaste et tentaculaire du Royaume qui le relie à (8) pays ; Cependant, le « système de transport » a fourni (10) routes principales au design moderne qui permettent aux pèlerins de (l'État du Koweït, les Émirats arabes unis, l'État du Qatar, le Royaume de Bahreïn, le Royaume hachémite de Jordanie, la République de Iraq, République du Yémen et Sultanat d'Oman) ; Arrivée à La Mecque et Al-Mukarramah.

Un certain nombre de routes présentant un haut niveau de sécurité et d'entretien ont également été préparées, telles que la route Riyad - Taif - La Mecque Al-Mukarramah) d'une longueur totale de 820 km, (la route La Mecque - Médine) d'une longueur de 420 km, et (Route La Mecque - Djeddah d'une longueur de 70 km, la route Al-Sail Al-Kabeer d'une longueur de 70 km, en plus d'Aqabat Al-Hada d'une longueur de 60 km).

La Commission Royale pour la Ville Sainte de La Mecque et les Lieux Saints a achevé les rocades et leurs axes. Pour faciliter la circulation, ces projets comprenaient l'achèvement de la mise en œuvre et de l'exploitation du premier périphérique, l'achèvement du deuxième périphérique et l'achèvement de la partie nord du troisième périphérique, d'une longueur de 7.2 kilomètres, comme ces routes contribuent à faciliter la circulation des pèlerins et des résidents, et à faciliter la circulation des véhicules. Ce qui réduit le temps de trajet vers et depuis les lieux saints jusqu'à 70 %, et contribue également à réduire les émissions de carbone, à améliorer le paysage urbain et à accroître l'efficacité des services d'infrastructure pour les quartiers adjacents au projet.

Les aéroports du Royaume sont représentés par l'aéroport international King Abdulaziz de Djeddah, l'aéroport international Prince Muhammad bin Abdulaziz de Médine, l'aéroport international de Taif, l'aéroport international Prince Abdul Mohsen de Yanbu, l'aéroport international King Khalid de Riyad et l'aéroport international King Fahd de Dammam, qui est la principale porte d’entrée des pèlerins. La performance de la qualité des services fournis est également surveillée, et l’expérience du pèlerin est améliorée grâce à la création d’indicateurs pour mesurer la performance des services. Dans le but d'offrir des expériences distinctives qui contribuent à élever les niveaux de satisfaction et de garantir que toutes les normes de sécurité et de qualité sont appliquées par les prestataires de services, y compris les aéroports, les transporteurs et autres.

Le premier avion privé pour transporter des pèlerins est arrivé dans la ville de Djeddah en provenance d'Égypte en 1354 AH/1936 après JC, selon ce que le journal Umm Al-Qura a rapporté dans son numéro (587).

Parmi les services logistiques fournis par le « Système de transport » aux pèlerins de la Sainte Maison de Dieu, il y a la mise à disposition de véhicules avancés pour transporter les bagages des passagers depuis le port islamique de Djeddah, et des bus modernes pour transporter les pèlerins, en plus du « Congé sans Bagages », et d’autres services qui contribuent au confort des invités de Dieu.

Améliorer l’expérience de transport des pèlerins en utilisant le train express Haramain et le train des lieux saints ; Les meilleurs services ont été fournis et toutes les capacités matérielles et humaines ont été exploitées, car les trains de la Compagnie des chemins de fer saoudiens « SAR » contribuent à renforcer l'intégration et l'interconnexion avec tous les modes de transport. Les technologies modernes ont également été utilisées pour faciliter le transport des pèlerins. , grâce à 19 nouvelles technologies de transport modernes au service des pèlerins.

Inspecter les routes et surveiller la circulation des véhicules ; Les drones sont utilisés, car cette technologie fonctionne thermiquement pour surveiller les observations sur le réseau routier, en plus du rôle de cette technologie dans l'inspection automatique, rapide et précise des ferries et des ponts, en évaluant les routes plus rapidement et de manière plus complète, en complétant les procédures d'inspection, en raccourcissant les efforts et temps, tout en garantissant la précision. Cette technologie permet de surveiller les infractions routières et d'accélérer leur traitement, d'élever le niveau de sécurité grâce à l'utilisation de la numérisation thermique et d'élever le niveau de propreté et d'entretien des routes.

La technologie de refroidissement des routes est mise en œuvre dans les lieux saints en recouvrant les surfaces asphaltées des routes et des sentiers. Afin de réduire la température des pèlerins ; Et rafraîchir le climat à des degrés modérés sur les routes piétonnes. Cette technologie moderne contribue scientifiquement à obtenir un confort complet pour les invités de Dieu en augmentant le niveau de refroidissement du climat qui les entoure, car la peinture blanche contribue à réduire la température de la surface d'environ 30 degrés Celsius. , utilisant plusieurs matériaux fabriqués localement qui ont la capacité d’absorber moins de rayonnement solaire.

Et d'améliorer les services et les installations dans les lieux saints ; La « Commission royale pour la ville de La Mecque Al-Mukarramah » a mis en œuvre des projets de développement tels que le projet « Kadanat Al-Wadi » à Mina, et a créé un centre et une plateforme de livraison pour fournir des services et faciliter les procédures pour les prestataires de services du Hajj et automatiser la livraison. des sites aux entreprises du Hajj par voie électronique. Il a également créé le centre de contrôle et d'exploitation « Malik », spécifiquement pour recevoir des rapports d'assistance technique et résoudre les problèmes dans les installations.

Dans le cadre du développement des sites historiques et archéologiques, le quartier culturel de Hiraa a été ouvert, le site du côté d'Ain Zubaydah a été préparé et le site de Jabal al-Rahma à Mash'ar Arafat a été aménagé, en plus d'améliorer les délais. et les mosquées Al-Hol, en appliquant l'identité architecturale dans des projets majeurs tels que le projet Chemin et Visions de la Sainte Mosquée, et en améliorant le paysage visuel dans la zone centrale.

(Le Royaume... une nouvelle ère au service des pèlerins)
Depuis que le roi Abdulaziz - que Dieu lui fasse miséricorde - a uni ce pays sur un seul mot et une seule bannière, il a accordé aux deux saintes mosquées son plus grand soin et sa grande attention et les a placées parmi les priorités de l'État et les piliers les plus importants du travail gouvernemental. , et ses fils justes après lui ont suivi ses traces, et ils ont été impliqués dans la reconstruction des deux saintes mosquées, avec la plus longue main et les meilleurs soins, jusqu'à présent sous la direction du Serviteur des deux saintes mosquées. Le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud et Son Altesse le prince héritier digne de confiance - que Dieu les protège -.

Le Royaume a pu changer le dicton : « Celui qui va au Hajj a disparu et celui qui revient est né », qui était courant avant la domination saoudienne, en « Un pèlerin est reçu et fait ses adieux avec des fleurs dans l'ombre de la sécurité et une sécurité qui prévaut, un gouvernement qui déploie et exploite des efforts, et des dirigeants sages engagés dans les promesses et les alliances, pour servir les invités de Dieu sans limites.

Afin de renforcer le rôle des dirigeants et du peuple du Royaume dans le service des invités de Dieu, le Serviteur des deux Saintes Mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, a lancé le programme de service des invités de Dieu, l'un des programmes visant à atteindre l'objectif du Royaume. Vision 2030 en l’an 1440 AH. Contribuer à un nouveau changement qualitatif au service de millions d'invités de Dieu de toutes les parties du monde, à travers une analyse minutieuse de tous les points du parcours de l'invité depuis le moment où surgit l'idée de sa visite aux Lieux Saints, jusqu'à ce qu'il retourne dans son pays avec les meilleurs souvenirs.

Il va sans dire que la qualité des services fournis aux invités de Dieu ne s'arrêtera pas aux installations liées à l'exécution des rituels. Le programme est plutôt fier d'enrichir l'expérience des invités de Dieu tout au long de leur séjour dans le Royaume, en commençant. avec l'Initiative routière de la Mecque, en passant par l'initiative d'assurance maladie, le Hajj sans sac, le projet de bus de la Mecque et le service de transport à fréquence dans la ville d'Al-Munawar, et en améliorant la qualité des services et des installations, afin d'enrichir la ville. Expérience culturelle islamique et découverte et appréciation du Royaume.

Le programme vise à améliorer l’expérience de millions de pèlerins en facilitant et en facilitant l’accomplissement de leurs rituels, car le programme contribue à atteindre l’objectif de la Vision 2030 du Royaume ; Permettre au plus grand nombre de musulmans d’accomplir les rituels du Hajj et de la Omra en développant les ressources humaines et en qualifiant les infrastructures pour atteindre l’objectif du programme consistant à préparer le Royaume à accueillir 15 millions de pèlerins par an d’ici 2025 et 30 millions de pèlerins en 2030.

Ces efforts viennent confirmer et traduire ce que Son Altesse Royale le prince Mohammed bin Salman bin Abdulaziz Al Saud, prince héritier et Premier ministre - que Dieu le protège - a déclaré : « Le Royaume d'Arabie saoudite, depuis sa fondation, a été honoré par Dieu Tout-Puissant en servant les Deux Saintes Mosquées et en prenant soin d'elles, et en a fait un intérêt prioritaire, et a déployé tous les efforts et exploité toutes les capacités pour apporter réconfort et réconfort aux invités de Dieu.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur