environnement et climat

COP28.. Le « Pavillon interconfessionnel » lancera ses activités demain pour la première fois dans l'histoire des Conférences des Parties

Abu Dhabi (UNA/WAM) - Les activités du « Pavillon interconfessionnel » à la COP 28, lancée pour la première fois dans l'histoire des Conférences des Parties, débuteront demain vendredi.

Lors de sa vingt-huitième session, la Conférence des États parties à la Convention-cadre des Nations Unies assiste à diverses activités de pavillon organisées par le Conseil des sages musulmans en coopération avec la présidence de la Conférence des parties COP28, le ministère de la tolérance et de la coexistence et le Programme des Nations Unies pour l’environnement.

Le conseiller Muhammad Abdel Salam, secrétaire général du Conseil des sages musulmans, a déclaré que le pavillon interconfessionnel de la COP28 vise à fournir une plate-forme mondiale pour échanger des points de vue, établir un consensus, trouver des solutions, établir des partenariats et proposer des recommandations afin de promouvoir la justice environnementale. en plus d'impliquer les communautés religieuses, les décideurs et d'autres parties, les acteurs de la société civile pour formuler une vision commune qui permettrait de relever les défis du changement climatique.

Il a ajouté que ce pavillon, qui est le premier du genre dans l'histoire des Conférences des Parties, représente une lueur d'espoir et affirme la responsabilité partagée de protéger cette planète, soulignant que l'adoption par les Émirats arabes unis de cette initiative exprime une volonté ferme de protéger cette planète. la croyance dans le rôle des religions et l’importance d’unir les efforts afin de réaliser les progrès souhaités dans l’action climatique mondiale.

Le Pavillon interconfessionnel vise à fournir une plate-forme de dialogue entre les chefs et symboles religieux, les scientifiques, les universitaires, les experts en environnement, les militants pour le climat, les femmes, les jeunes et les peuples autochtones, pour échanger des opinions et des points de vue et renforcer l'action collective pour contribuer à trouver des solutions efficaces et efficaces. des solutions concrètes au changement climatique, en envoyant un message des chefs des religions et des communautés religieuses aux décideurs politiques, les appelant à faire de l'action climatique ambitieuse une priorité absolue et à renforcer la responsabilité morale de protéger la planète.

Le pavillon organise plus de 65 séances de dialogue au cours desquelles 325 intervenants représentent l'islam, le christianisme, le judaïsme, l'hindouisme, le sikhisme, le baha'i, le bouddhisme, le zoroastrisme et les peuples autochtones, en plus des représentants de plus de 70 organisations et institutions du monde entier. , y compris les universités et les organisations de jeunesse. , les institutions religieuses, les groupes de militants pour le climat, les organisations de peuples autochtones, les organisations gouvernementales et non gouvernementales internationales, les organisations de femmes et les organisations d'aide humanitaire.

Le pavillon propose de nombreux programmes et activités axés sur l'amélioration de la compréhension interconfessionnelle sur l'action climatique, le rôle des chefs et symboles religieux et l'activation de leur participation et de leurs contributions lors de la COP28 afin de combler le fossé entre l'ambition et le travail acharné et de contribuer à parvenir à la justice climatique. et le rôle des jeunes dans la promotion du dialogue interreligieux sur la justice et la résilience et le climat, en plus de discuter des efforts de développement interreligieux pour préserver la nature et d'examiner les contributions apportées par les institutions religieuses dans le domaine de la préservation du climat.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur