Culture et arts

Des responsables et des experts discutent en Algérie des défis actuels des médias et saluent la manière dont les médias algériens traitent la question palestinienne.

Alger (UNA/WAJ) - Le ministre algérien de la Communication, Mohamed Laqab, a supervisé samedi à Alger l'ouverture des activités d'un colloque intellectuel sur "Médias et enjeux actuels", dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de la presse.

Le programme de ce colloque, organisé au Centre international de congrès « Abdellatif Rahal », sous le haut patronage du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, comprenait plusieurs interventions ainsi que des ateliers sur le journalisme imprimé et la problématique de l'imprimerie, le journalisme électronique. .. défis et enjeux, le rôle des autorités de contrôle dans l'amélioration du travail journalistique, l'éthique professionnelle et la liberté de la presse. Intégration et disharmonie.

Les activités de ce colloque intellectuel ont réuni de hauts responsables du pays, des personnalités nationales, des membres du gouvernement et des représentants de plusieurs secteurs ministériels et organismes officiels.

Ces événements se sont également déroulés en présence de l'ambassadeur de Palestine en Algérie, de personnalités arabes et africaines, de représentants du Parlement et de la société civile, ainsi que des institutions médiatiques.

Le directeur général de l'Union des agences de presse de l'Organisation de la coopération islamique (ONU), Mohammed ben Abd Rabbo Al-Yami, a souligné lors de sa participation au symposium : « L'Union souhaite faire progresser le secteur des médias et améliorer la communication et la communication. entre les États membres et avec le monde, en plus de développer l’élément humain et de s’inspirer des valeurs de l’Islam dans la coexistence. » Et l’ouverture sur le monde.

De nombreux participants au colloque ont salué la façon dont les médias algériens traitent toutes les questions arabes, notamment la question palestinienne.

Le directeur général de l'Union de radiodiffusion des États arabes, Suleiman Abdel Rahim, a souligné « le rôle important des médias à la lumière des défis actuels sur la scène arabe et internationale, et ils accomplissent leur mission de sensibilisation et de diffusion de la vérité, en particulier à la lumière de la présence des médias sociaux, qui ont ouvert la porte à la confusion et à la propagation de fausses nouvelles.»

Dans le même contexte, il a souligné « l’importance pour les médias d’utiliser la technologie moderne et les médias sociaux et de ne pas se contenter des méthodes traditionnelles pour assurer la commercialisation de leur matériel médiatique dans le cadre de la concurrence internationale ».

Concernant l'agression sioniste brutale contre la bande de Gaza, Abdel Rahim a salué le rôle des médias arabes, notamment algériens, dans « la transmission de l'image ignoble de l'occupation et la dénonciation des massacres qu'elle commet quotidiennement contre le peuple palestinien », appelant à « la promulgation de lois internationales strictes pour protéger les journalistes contre la violence et les meurtres.

Concernant l'activité de l'Union au cours de cette période, il a expliqué que « Palestine News a le plus grand pourcentage de couverture et de suivi, en s'appuyant sur des correspondants et également en coopération avec l'Autorité générale de la radio et de la télévision palestinienne, ainsi qu'en utilisant les médias sociaux. .»

Pour sa part, le directeur des relations internationales de l'Union de radio et de télévision de l'Organisation de la coopération islamique, Ahmed Al-Murtada Abdel Hamid, a mis en garde contre les médias trompeurs qui, comme il l'a dit, « voient d'un seul œil et ne voient pas tous les événements ». crimes qui se produisent à Gaza », soulignant le rôle des médias de l’OCI dans « la couverture des faits, en particulier concernant Gaza ».

Après avoir confirmé que la question palestinienne est "centrale" pour l'union, il a évoqué l'organisation de plusieurs séminaires sur les massacres commis contre le peuple palestinien et a révélé l'ouverture d'un bureau à Ramallah dont la mission est "de transmettre des informations et des faits pour affronter les Occidentaux". falsification par la communication avec les radios africaines et européennes.

Les participants au symposium ont également souligné l'importance d'assurer une formation permanente et continue des journalistes en phase avec l'évolution technologique en organisant des ateliers de formation et en incluant des programmes sur l'utilisation des moyens de communication modernes.

Dans son intervention lors du symposium, le doyen du Collège de communication de masse de l'Université américaine des Émirats arabes unis, Muhammad Qirat, a souligné que la pratique du travail médiatique « n'est plus possible par les méthodes traditionnelles, à la lumière du développement technologique qui a eu lieu. contribué à la transmission rapide et à la multiplicité des informations.

Il a ajouté que les composantes d’un média performant « nécessitent une formation permanente et continue des journalistes en phase avec le développement technologique ».

Qirat a mis en garde contre ce qu'il a décrit comme « la neutralité des médias par rapport à leur véritable rôle d'éclairer l'opinion publique et de transmettre la vérité avec transparence et crédibilité », soulignant « l'importance d'investir dans le secteur des médias en raison de son importance pour donner une image fidèle du monde ». pays et le protéger de toutes les formes de guerres de nouvelle génération.

Dans le même contexte, il a appelé à "organiser un atelier spécial sur les médias internationaux avec la participation d'experts et de spécialistes, et incluant des programmes médiatiques pour faire progresser le secteur, tout en allouant un budget pour la formation sur le terrain et continue".

Dans son intervention à cette occasion, le directeur général de l'Union de radiodiffusion des États arabes, Suleiman Abdel Rahim, a confirmé que l'Union a atteint le stade de l'autofinancement grâce aux contributions des pays arabes et joue son rôle en « fournissant des échanges aux inclure toutes les régions du monde et faire face à l’hégémonie numérique mondiale.

Dans le même contexte, il a annoncé « l’attribution d’une émission de radio continue pour couvrir les événements à Gaza, tout en désignant l’une des chaînes de l’Union pour diffuser la télévision palestinienne pour les informations et les programmes et pour se tenir au courant des développements qui se produisent dans la bande ».

Lors du colloque, un groupe d'institutions médiatiques, dont l'Agence Algérienne de Presse, ont été honorées en leur décernant un certificat « Leadership des médias », ainsi qu'un groupe de journalistes titulaires d'un certificat « Excellence des médias » pour leurs efforts tout au long de leur carrière professionnelle, ainsi que ainsi que le souvenir des personnalités médiatiques décédées et qui ont laissé leur marque dans le monde du journalisme national.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur