Nouvelles syndicales

​170 professionnels des médias des pays de la « coopération islamique » participent à un atelier sur la vérification de l'information pendant les crises et les rumeurs

grand-mère (UNA) - L'Union des agences de presse des pays de l'Organisation de la coopération islamique a conclu (UNAAujourd'hui lundi, s'est tenu un atelier au profit des employés des agences de presse, des radios, des télévisions, des journaux et des plateformes électroniques du monde islamique, sur les méthodes de vérification de l'information et de propagation des rumeurs (crise du Covid-19). avec la participation de plus de 170 professionnels des médias de 33 pays et d'un certain nombre de délégués permanents auprès de l'Organisation de la coopération islamique, il a été présenté par le Dr Al-Sadiq Al-Hamami, professeur agrégé de médias à l'Institut du journalisme et de l'information. Sciences à l'Université de Manouba, Tunisie, et professeur de journalisme d'investigation. Au début de l'atelier, organisé en partenariat avec le Département des médias de l'Organisation de la coopération islamique et l'Union islamique de radiodiffusion (IBO), la directrice adjointe de la Fédération des agences de presse, Youna Zayed Sultan Abdullah, a remercié le Royaume de L'Arabie saoudite, sous la direction du Serviteur des deux saintes mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, et de Son Altesse Royale le prince héritier Mohammed bin Salman bin Abdulaziz Al Saud, pour son soutien illimité aux efforts des institutions d'action islamique conjointe au service du questions de la nation islamique, appréciant le généreux patronage de Son Excellence Dr. Majid bin Abdullah Al-Qasabi, Ministre par intérim de l'Information et Président du Conseil exécutif de l'Union, pour son forum, qui s'est tenu le 23 du Ramadan dernier, et l'atelier a été le premier de ses résultats et de son soutien continu aux activités de l'Union. Le directeur général de l'Union islamique de radiodiffusion (IBU) Mohamed Salem Ould Bouk a souhaité la bienvenue aux participants à l'atelier des médias pour bénéficier de programmes et de cours professionnels pour contribuer au développement des compétences et des capacités des professionnels des médias dans les pays de l'organisation. Pour sa part, le Dr Abd al-Hamid Salehi, dans son intervention au nom du directeur du département de l'information de l'Organisation de la coopération islamique, a souligné l'importance de la formation continue et du travail conjoint au service des médias et des professionnels des médias dans les pays. de l'Organisation dans l'intérêt de servir les problèmes de la nation islamique à tous les niveaux. Le conférencier, le Dr Al-Sadiq Al-Hamami, a discuté de l'environnement dans lequel les nouvelles et les rumeurs fausses et trompeuses surviennent, et des outils utilisés par les fabricants de fausses nouvelles pour tromper l'opinion publique. Il a souligné l'importance pour le journaliste ou le professionnel des médias de réaliser son rôle en ce sens qu'il n'est pas seulement un transmetteur d'informations, mais plutôt un enquêteur et un auditeur qui enquête sur les informations qu'il reçoit avant de commencer à les traiter et à les présenter à travers ses médias à la opinion publique. Al-Hamami a souligné que le journalisme est une profession basée sur l'investigation, et le journaliste ne transmet que les informations sur lesquelles il a enquêté, car le journalisme professionnel représente une alternative à toutes les fausses informations, et le journalisme produit par les journalistes est une bonne source d'informations fiables, pointant la diffusion du terme journalisme d'investigation depuis 2006 et le démarrage de certaines institutions Afin d'établir des sections spécialisées à cet effet, pour vérifier les informations produites par les journalistes dans l'institution, selon une méthodologie d'audit interne de l'information. Al-Hamami a expliqué qu'en cas de crise, des conseils et des informations sont donnés à la presse afin qu'elle doive jouer un rôle éducatif et interprétatif basé sur des sources fiables et scientifiques. Al-Hamami a donné une explication sur les méthodes de vérification et d'investigation des images via le moteur de recherche Google, qui fournit une recherche inversée dans les images, ainsi que certains sites qui offrent la possibilité d'enquêter sur des clips vidéo, soulignant l'importance pour le journaliste de demander l'aide de ses collègues des services techniques pour enquêter et vérifier les vidéos avant de les traiter. Les médias participants à l'atelier venaient de 33 pays : Arabie saoudite, Jordanie, Émirats arabes unis, Maroc, Somalie, Azerbaïdjan, Égypte, Nigéria, Pologne, Malaisie, Sénégal, Tunisie, Grande-Bretagne, Bahreïn, Algérie, Mauritanie, Liban, Palestine, Côte d « Ivoire, Russie, Yémen, États-Unis, Allemagne, Kazakhstan, Koweït, Sultanat d'Oman, Turquie, Soudan du Sud, Philippines, Irak, Pakistan, Gambie, Sierra Leone.

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur