منظمة التعاون الإسلامي

A l'ouverture de la session extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation de la coopération islamique : le secrétaire général appelle à augmenter le financement de « l'UNRWA » à la lumière de la multiplication des massacres contre les Palestiniens

grand-mère (UNA) – دعا معالي الأمين العام لمنظمة التعاون الإسلامي، حسين إبراهيم طه جميع الدول إلى زيادة تمويل وكالة الأمم المتحدة لغوث وتشغيل اللاجئين الفلسطينيين “الأونروا” حتى يتسنى لها مواصلة دورها الحيوي في تقديم الخدمات الإنسانية والأساسية للاجئين الفلسطينيين، والإسهام في تعزيز الاستقرار في المنطقة، وذلك بالتزامن مع حملة إسرائيلية تستهدف وجود الوكالة ودورها، مشيرا إلى متابعة منظمة التعاون الإسلامي بقلق بالغ تعليق دول مانحة مساهماتها في موازنة الوكالة. وأشار الأمين العام إلى أن زيادة تمويل الوكالة سوف يؤكد التزام المجتمع الدولي بحماية حقوق اللاجئين الفلسطينيين ومسؤوليته تجاه توفير حل عادل لقضيتهم.

Cet appel est apparu dans le discours du Secrétaire général de l'Organisation lors de la séance d'ouverture de la session extraordinaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays de l'Organisation, qui s'est tenue au siège de son Secrétariat général à Djeddah, aujourd'hui mardi, 5 mars 2024.

Hussein Ibrahim Taha a souligné que la réunion se tenait à la lumière de l'escalade de l'agression israélienne en cours, qui viole tous les tabous, lois et normes internationales et commet d'horribles massacres, crimes de guerre et crimes contre l'humanité, le dernier en date étant le ciblage. de centaines de civils alors qu'ils attendaient de recevoir une aide alimentaire, soulignant que ces crimes ont jusqu'à présent coûté la vie à plus de trente mille civils palestiniens et fait près de soixante-dix mille blessés, pour la plupart des femmes et des enfants, et déplacé près de deux millions de Palestiniens à l’intérieur de la bande de Gaza.

Le Secrétaire général a souligné que l'occupation israélienne poursuit une politique systématique basée sur le siège, la famine, la torture, les arrestations, les meurtres, les déplacements et la destruction aveugle des infrastructures, des logements, des mosquées, des églises, des hôpitaux, des écoles, des universités, des institutions des Nations Unies, des monuments historiques. bâtiments et installations économiques, dans le contexte du génocide et de la tentative de déraciner le peuple palestinien de sa terre.

Hussein Taha a exprimé sa gratitude et ses remerciements à tous ceux qui ont participé à cette session extraordinaire, qui comporte d'importantes connotations politiques, notamment l'accent mis sur la place centrale de la question palestinienne. Il a également exprimé sa profonde gratitude aux États membres qui ont pris l'initiative de demander cette se réunissant dans le cadre du renforcement et de la coordination des efforts entrepris par l'organisation en application de la résolution émise par le sommet extraordinaire conjoint arabo-islamique, qui s'est tenu à l'invitation généreuse et sous l'accueil du Royaume d'Arabie Saoudite à Riyad le 11 novembre, 2023.

Le Secrétaire général a confirmé le succès des efforts du groupe de contact ministériel arabe et islamique issu du sommet, notamment des visites ciblant des pays influents, en particulier les États membres du Conseil de sécurité de l'ONU et les organisations internationales.

Le Secrétaire général a confirmé l'activation de l'unité de surveillance des médias, créée conformément à la décision du sommet, en ouvrant une fenêtre sur le site Web de l'organisation qui publie tous les documents médiatiques. Il a également commencé la coordination avec les États membres pour activer l'observatoire juridique qui a été mis en place. établi conformément à la décision du sommet, en formant un comité interne de suivi.

Hussein Taha a expliqué que le Secrétariat général, ainsi que 25 États membres de l'organisation, ont soumis des informations écrites à la Cour internationale de Justice et participé aux plaidoiries qui ont eu lieu du 19 au 26 février 2024 concernant les conséquences juridiques découlant de la décision d'Israël. l'occupation de la terre palestinienne depuis 1967 et sa violation continue du droit du peuple palestinien à l'autodétermination.

La séance d'ouverture a vu les discours de Son Excellence M. Mohamed Marzouk, Ministre des Affaires étrangères de la République islamique de Mauritanie, Président de la réunion, Son Altesse le Prince Faisal bin Farhan, Ministre des Affaires étrangères du Royaume d'Arabie Saoudite, Président du session actuelle du Sommet islamique, et Son Excellence Dr. Riyad Al-Maliki, ministre des Affaires étrangères de l'État de Palestine.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur