منظمة التعاون الإسلامي

Le Secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique réaffirme son soutien aux droits du peuple palestinien et à sa juste cause

Djeddah (UNA) – Le 29 novembre de chaque année, nous célébrons la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, qui est le seul qui reste sur cette terre à souffrir de l'occupation coloniale, du nettoyage ethnique, des déplacements forcés et des persécutions quotidiennes, au vu et au su de tous. communauté internationale, pour affirmer notre position ferme et notre soutien absolu à leur lutte, juste et continue, pour la défense de sa terre, de son caractère sacré et de sa dignité, et dans la poursuite de la liberté et de l'autodétermination.

Cette occasion coïncide avec l'agression militaire israélienne sans précédent dont sont témoins les territoires palestiniens occupés, en particulier la bande de Gaza, et qui a entraîné la mort et les blessures de dizaines de milliers de civils palestiniens, dont une majorité de femmes et d'enfants, le déplacement de centaines de milliers de familles et la destruction délibérée de maisons, d'hôpitaux, de lieux de culte, d'écoles et d'infrastructures, en violation flagrante du droit international et des résolutions pertinentes des Nations Unies.

L'Organisation de la coopération islamique a confirmé sa position, à cet égard, dans la résolution publiée par le sommet extraordinaire conjoint arabo-islamique tenu à Riyad le 11 novembre 2023, concernant le danger de la poursuite et de l'élargissement du cercle de cette agression israélienne ouverte. contre le peuple palestinien, ce qui menace la sécurité et la stabilité dans l'ensemble de la région. La communauté internationale doit assumer ses responsabilités quant à la nécessité de mettre fin immédiatement et complètement à cette agression, car il s'agit d'un crime de guerre et d'un crime contre l'humanité, et garantir la livraison de apporter une aide humanitaire et répondre aux besoins fondamentaux de la bande de Gaza, et assurer une protection internationale au peuple palestinien.

L'Organisation de la coopération islamique souligne, à cette occasion, que l'absence de justice, de légitimité internationale et les deux poids, deux mesures ont encouragé Israël, puissance occupante, à poursuivre ses crimes, lui ont permis d'échapper aux sanctions et ont contribué à prolonger ce conflit qui mine la paix et la sécurité internationales. À cet égard, il appelle à l'activation des mécanismes judiciaires internationaux disponibles et à la voie de la justice pénale internationale afin de dissuader l'occupation israélienne, de l'empêcher de commettre davantage de crimes et de garantir sa responsabilité pour ses violations passées et actuelles.

Nous affirmons également au sein de l'Organisation de la coopération islamique notre rejet absolu des plans criminels d'Israël, puissance occupante, visant au déplacement forcé et au nettoyage ethnique du peuple palestinien, et nous affirmons que le territoire de l'État de Palestine occupé depuis 1967, y compris la bande de Gaza et la Cisjordanie, y compris la ville occupée de Jérusalem, constitue une unité, une géographie, et que commettre cet acte odieux aura des répercussions désastreuses sur l’ensemble de la région.

L'Organisation de la coopération islamique met également en garde, à cette occasion, contre le danger de la poursuite des attaques israéliennes contre les lieux saints de la ville occupée de Jérusalem, notamment contre la mosquée bénie Al-Aqsa. À cet égard, nous réaffirmons le statut de la ville de Jérusalem en tant que partie intégrante du territoire palestinien occupé depuis 1967 après J.-C., ainsi que la nécessité de préserver le statut juridique et historique des lieux saints qui s'y trouvent, et rejetons toute mesure illégale visant à modifier le statut géographique et démographique de la ville et son isolement de son environnement palestinien.

L'organisation a suivi avec une grande inquiétude l'escalade continue des attaques, des crimes, de l'incitation et du terrorisme organisé pratiqués par des colons extrémistes dans toute la Cisjordanie occupée, et nous avons mis en garde dans plus d'une instance internationale contre le danger de ces attaques, qui annoncent davantage de violence. et des tensions. À cet égard, nous exigeons que la condamnation internationale de la politique de colonisation israélienne se transforme en mesures pratiques et efficaces pour mettre en œuvre les résolutions pertinentes des Nations Unies, notamment la résolution n° 2334 du Conseil de sécurité de l'ONU, dans le cadre du soutien aux efforts et aux opportunités pour parvenir à la paix.

Tandis que l'Organisation de la coopération islamique affirme, à cette occasion, son soutien ferme et absolu aux droits légitimes du peuple palestinien, elle renouvelle son appel aux acteurs internationaux pour qu'ils renforcent leurs efforts conjoints afin d'ouvrir une voie politique sous les auspices internationaux multilatéraux qui mènera à mettre fin aux l'occupation israélienne et la création d'un État palestinien indépendant aux frontières du quatrième siècle en juin 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale, sur la base des résolutions pertinentes des Nations Unies et de l'Initiative de paix arabe.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur