منظمة التعاون الإسلامي

Hussein Taha à la réunion d'Al-Aqsa : Il est déraisonnable pour Israël d'agir comme un État au-dessus de la loi

Le Secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique, Hussein Ibrahim Taha, a déclaré que les violations dans la ville occupée de Jérusalem coïncidaient avec une grave escalade du rythme des crimes israéliens contre le peuple palestinien, représenté par la récente agression militaire israélienne contre la Gaza, qui a fait 36 ​​martyrs, soulignant que le nombre de martyrs palestiniens au cours des six derniers mois, est passé à environ 180 martyrs, en plus des centaines de blessés palestiniens.

Cela s'est produit lors du discours du Secrétaire général lors de la réunion extraordinaire à composition non limitée du Comité exécutif, qui a été organisée par le Secrétariat général de l'Organisation pour discuter des attaques israéliennes en cours contre la sainte mosquée Al-Aqsa, à l'invitation du État de Palestine et Royaume hachémite de Jordanie, aujourd'hui, mercredi 24 mai 2023, au siège de l'organisation à Djeddah.

Le Secrétaire général a ajouté qu'il est inconcevable qu'Israël, puissance occupante, continue d'agir comme un État au-dessus de la loi et commette ses crimes et agressions contre le peuple palestinien, sa terre et ses lieux sacrés, soulignant la responsabilité de la communauté internationale mettre un terme aux violations israéliennes en tant que menace à la paix et à la sécurité internationales.

Le Secrétaire général a déclaré que l'organisation avait suivi la dangereuse escalade israélienne visant les lieux saints islamiques et chrétiens dans la ville occupée de Jérusalem, en particulier la profanation et l'assaut de la sainte mosquée Al-Aqsa par des groupes de colons extrémistes et de hauts responsables israéliens, avec la protection des forces d'occupation, et la tenue d'une réunion du gouvernement d'occupation israélien dans un tunnel sous Al-Aqsa Al-Moubarak, et l'organisation de la soi-disant «marche du drapeau» provocatrice à l'intérieur des quartiers de la ville occupée de Jérusalem.

Le Secrétaire général a de nouveau mis en garde contre la gravité de la poursuite de ces brutales attaques israéliennes contre la sainte mosquée Al-Aqsa, qui constituent une violation du caractère sacré des lieux saints et de la liberté de culte, et représentent une attaque contre le peuple palestinien et leur caractère sacré, et une attaque contre les sentiments et les croyances des musulmans du monde entier.

Hussein Taha s'est félicité des réactions internationales représentées par le rejet et la condamnation de cette visite provocatrice du ministre israélien extrémiste à la sainte mosquée Al-Aqsa, et a également souligné que la ville de Jérusalem fait partie intégrante du territoire palestinien occupé en 1967, et la capitale de l'État de Palestine, et que toutes les décisions et actions qu'il entreprend L'occupation israélienne pour judaïser la ville occupée de Jérusalem n'a aucun effet juridique et est considérée comme nulle et non avenue.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur
Passer au contenu