منظمة التعاون الإسلامي

La Coopération islamique appelle à mettre fin aux vagues de meurtres et de destructions en Syrie

Jeddah (INA) - L'Organisation de la coopération islamique a suivi avec beaucoup d'intérêt les négociations tenues le 4 mai 2017 dans la capitale kazakhe, Astana, sur la crise en Syrie, qui ont abouti à un accord sur la définition de zones de déconfliction comprenant plusieurs gouvernorats syriens. Le Secrétariat général de l'Organisation de la coopération islamique a exprimé son aspiration à adopter des mesures et des moyens concrets pour mettre en œuvre cet accord, pour mettre fin aux vagues de meurtres et de destructions dont la Syrie a été témoin ces dernières années, qui ont pris pour cible des civils et versé le sang de victimes innocentes de le peuple syrien et des milliers de familles déplacées qui se sont retrouvées sans abri après avoir revendiqué leurs droits à la citoyenneté. La participation à la vie politique appelle les camps de réfugiés à leur permettre de jouir des droits les plus élémentaires pour une vie humaine décente. Dans ce contexte, l'organisation a affirmé sa pleine disponibilité à une coopération constructive avec les organisations régionales et internationales pour aider le peuple syrien à surmonter la détérioration de sa situation actuelle. Elle a également réitéré son attachement à la nécessité d'adopter des solutions politiques pour résoudre la crise en Syrie de manière éloignée. une escalade militaire qui a entraîné de graves répercussions sur le pays, la région et la sécurité internationale. L'organisation a renouvelé son engagement envers ce qui était énoncé dans la Déclaration de Genève 1 et les résolutions pertinentes de l'ONU, qui stipulaient la nécessité de préserver l'intégrité territoriale de la Syrie, et appelaient à l'adoption de solutions pacifiques et politiques pour mettre fin à la crise en Syrie. et assurer la sécurité et la stabilité dans la région. (Fin) pg/h p

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur