Économie

Ministre saoudien de l'Investissement : les relations historiques lient le Royaume aux pays africains dans divers secteurs économiques et d'investissement

Riyad (UNI/SPA) - Le ministre saoudien de l'Investissement a expliqué : L'ingénieur Khalid bin Abdulaziz Al-Falih a déclaré que l'accueil par le Royaume d'Arabie saoudite du sommet saoudien-africain, intitulé (Partenariat fructueux), confirme la position de leadership dont jouit le Royaume aux niveaux régional, continental et mondial, sous la direction du Gardien des Deux Saintes Mosquées. Le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud et le prince Mohammed bin Salman bin Abdulaziz Al Saud, prince héritier et Premier ministre.
Dans une déclaration à l'Agence de presse saoudienne (SPA), l'ingénieur Al-Falih a exprimé sa fierté que le Royaume d'Arabie saoudite reçoive autant de dirigeants des pays africains participant au sommet, et son aspiration aux résultats positifs qui en résulteront, indiquant que les relations qui unissent le Royaume avec les pays africains sont des relations historiques fortes. Elles sont fondées sur la fraternité, le bon voisinage et les intérêts communs, outre les dimensions humaines, religieuses et sociales, ainsi que les aspects économiques et culturels, indiquant que le L'accueil par le Royaume de ce sommet confirme sa volonté constante de consolider le principe de l'action collective, de construire un avenir radieux pour la région et le monde, à travers la coopération et la consultation, l'intégration entre les pays pour parvenir à un développement global.

Il a souligné que le Royaume a toujours cherché à soutenir les pays africains pour surmonter les défis auxquels ils sont confrontés et à les aider à jeter les bases solides d'un développement durable, en développant la mise en place d'investissements et de projets économiques communs. Il a un impact significatif sur la réalisation du développement et l’approfondissement des liens unissant le Royaume avec les pays africains.

Il a souligné que le Royaume cherchait à élever le niveau des partenariats d'investissement qualitatifs et du commerce intra-africain avec les pays africains, et qu'il continuerait à œuvrer pour permettre les partenariats avec le secteur privé et encourager et protéger les investissements saoudiens sur le continent africain.

Il a expliqué que le volume des investissements saoudiens dans les pays du continent africain a atteint jusqu'à présent environ 274 milliards de riyals (73 milliards de dollars), soulignant que ce chiffre est susceptible d'augmenter fortement, en particulier dans les domaines vitaux tels que l'exploitation minière, l'agriculture, la sécurité alimentaire, les énergies traditionnelles et renouvelables, etc., à la lumière de la croissance et du développement observés dans les relations saoudiennes à la lumière de la tenue de ce sommet.

Il a révélé que ce sommet se tient à la lumière des défis économiques et géopolitiques mondiaux, ce qui renforce l'importance du renforcement des relations saoudo-africaines dans tous les domaines, ainsi que la nécessité de la coopération afin de parvenir à la stabilité, à la prospérité et au développement, sur la base de la Vision « Arabie Saoudite 2030 » et programme de l'Union africaine pour l'année 2063 après JC.

L'ingénieur Khalid Al-Falih a exprimé son optimisme quant au fait que le sommet produira des résultats positifs qui sont dans l'intérêt du partenariat croissant entre le Royaume et tous les pays africains, en particulier ceux liés au développement des relations économiques et d'investissement. avec des opportunités d'investissement distinguées et possède d'énormes ressources naturelles. Par exemple, il possède environ 30% des réserves mondiales de ressources minérales, et le marché africain se caractérise par son immensité en termes de superficie et le luxe en termes de population, en plus de son proximité géographique avec le Royaume, indiquant que ce sont des éléments qui peuvent contribuer efficacement à la création d'opportunités d'investissement qui soutiennent la réalisation du développement durable. Sur le continent africain, en développant ses infrastructures, développer ses propres chaînes de valeur sur le continent, et ainsi renforcer ses capacités compétitives sur les marchés mondiaux.

" Vision « Arabie Saoudite 2030 », qui pourrait convenir à... Tendances des entreprises africaines dans différents secteurs tels que ; Industries des métaux, des mines, de la pétrochimie, de la fabrication et de l’énergie.

Il a déclaré que le ministère de l'Investissement, en coopération avec de nombreux partenaires des secteurs public et privé du Royaume, s'efforce d'offrir des opportunités d'investissement de qualité dans le Royaume, dans un environnement d'investissement attrayant, stimulant et sûr, basé sur les avantages particuliers que le Royaume possède, représenté par sa situation géographique stratégique, qui relie trois continents et surplombe certains des passages fluviaux les plus importants, en plus de la disponibilité de ressources énergétiques et de jeunes talents humains, en plus de la force et de la taille de son économie. Il s'agit de la plus grande économie du Moyen-Orient et de l'une des vingt plus grandes économies du monde, soulignant que tous ces éléments et bien d'autres encore contribuent à accroître les chances de réussite de la coopération en matière d'investissement entre le Royaume et les pays africains.

Il a attiré l'attention sur l'importance de la conférence économique de haut niveau accompagnant le sommet saoudien-africain, et elle comprendra un groupe de séances de dialogue spécialisées dans les domaines de l'énergie, de l'investissement, de la sécurité alimentaire et autres, ainsi qu'un groupe de hauts responsables saoudiens. Des responsables et investisseurs arabes et africains y participeront, soulignant que la tenue de cette conférence, en marge du sommet saoudo-africain, renforcera et élargira la base de partenariat entre le Royaume et les pays africains dans de nombreux aspects économiques et d'investissement importants. Il mettra également en lumière les développements majeurs dont l'environnement d'investissement dans le Royaume d'Arabie saoudite a été et est témoin, et qui en ont fait l'un des pays les plus attractifs au monde pour les investissements.

Il a déclaré que la conférence économique sera l'occasion de passer en revue les opportunités et les secteurs d'investissement qui regorgent dans les pays africains et qui représentent des domaines prometteurs pour les investisseurs.

L'ingénieur Khalid Al-Falih a conclu sa déclaration en soulignant que les ambitions sont grandes et que les espoirs reposent sur davantage de travail commun pour réaliser les aspirations et surmonter les défis, afin d'augmenter le volume de la coopération et de développer les investissements mutuels entre le Royaume et les pays africains.

(est fini)

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur