Économie

Le chef du groupe de la Banque islamique de développement appelle les fonds souverains à promouvoir les investissements entre les États membres

Bali (INA) - Dr Bandar Hajjar, président du Groupe de la Banque islamique de développement, a ouvert hier lundi la troisième réunion annuelle du Forum sur l'investissement souverain des États membres de la Banque islamique de développement, qui se tiendra du 10 au 12 avril. , 2017 sur l'île de Bali, en Indonésie, il a également inauguré une exposition de projets d'opportunités d'investissement en Indonésie accompagnant le forum. Dans un discours prononcé devant le forum, le président du Groupe de la Banque a déclaré : La question centrale à débattre devant les participants est de savoir comment mobiliser et attirer les investissements dans les pays membres de la Banque. Il a souligné que le forum représente une bonne occasion d'échanger des points de vue et de faire la lumière sur les opportunités d'investissement dans les États membres, ce qui renforce les domaines de coopération entre eux. Le Président du Groupe de la Banque s'est dit confiant que le forum poursuivra le succès tangible qu'il a remporté lors de ses deux sessions précédentes, au siège de la Banque à Djeddah, Arabie saoudite, en 2015, et à Rabat, Royaume du Maroc, en 2016. Il a également souhaité la bienvenue Demande du Gabon d'accueillir la quatrième session en 2018. Le Président du Groupe de la Banque a exhorté les participants au forum à explorer les opportunités d'investissement disponibles dans les États membres, notamment en Indonésie, pays hôte du forum, et les a appelés à travailler au développement des relations existantes entre la Banque et le diverses institutions d'investissement. Le Dr Hajjar a expliqué que le volume des investissements mondiaux requis pour financer les projets d'infrastructure s'élève à environ 3.3 billions de dollars et que le volume des investissements requis pour financer les projets d'infrastructure dans les États membres s'élève à environ 200 milliards de dollars. Indiquant que ces investissements colossaux ne peuvent être financés par les budgets généraux des pays ou par un seul acteur, qu'il s'agisse de banques multilatérales ou d'institutions du secteur privé, et qu'il s'agit donc d'une opportunité pour les fonds souverains d'investir dans ces projets, d'autant plus que le nombre de fonds souverains dans le monde compte environ 78 institutions, avec un actif total de 7.4 billions de dollars américains, dont 32 appartiennent à des États membres. Il a déclaré : La création de fonds souverains ne se limite plus aux pays pétroliers, et au cours des cinq dernières années, 11 fonds souverains ont été créés dans certains États membres comme le Sénégal, la Tunisie et la Turquie. En marge du forum, le président du Groupe de la Banque islamique de développement a signé un protocole d'accord avec le président du conseil d'administration de PT SMI (la société publique de financement des infrastructures en Indonésie), qui représente la société souveraine parrainée par le gouvernement indonésien. fonds pour l'investissement dans les infrastructures. Le mémorandum vise à renforcer la coopération entre la banque et l'entreprise dans les domaines de l'échange d'informations et de la discussion de projets potentiels entre les deux parties, de l'organisation de réunions, de webinaires, d'ateliers, de téléconférences, de la communication par courrier électronique et de la conduite de des études sur des sujets convenus qui pourraient inclure des projets potentiels à mettre en œuvre entre eux. Les deux parties étudient également les possibilités de coopération dans le financement conjoint de projets et d'investissements dans des fonds et des outils du marché des capitaux. A l'issue du forum, une conférence de presse conjointe a été organisée pour le Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement, le Ministre du Développement des Petites et Moyennes Entreprises d'Indonésie, et le PDG du Fonds Souverain du Gabon. Où il a été annoncé que la République gabonaise organisera le quatrième Forum annuel de l'investissement souverain des États membres de la Banque islamique de développement en 2018. Dr. Hajjar a annoncé lors de la conférence que la Banque islamique de développement a financé depuis le début de son activité de financement en 1975 jusqu'à la fin de 2016 AD un grand nombre de projets de développement s'élevant à plus de 127 milliards de dollars américains, où le secteur des infrastructures a reçu environ 53% de ces fonds, et le secteur agricole 10.7% et les secteurs de l'éducation et de la santé 9.3% La banque a également financé un certain nombre de projets utilisant le modèle de partenariat entre les secteurs public et privé à environ 3.4 milliards de dollars au cours des dix dernières années La banque a également contribué au lancement d'un certain nombre de fonds d'investissement dans le domaine des infrastructures et d'autres secteurs vitaux, tels que la santé et l'éducation, le portefeuille d'investissements directs et de fonds d'investissement de la banque s'élevant à environ 2 milliards de dollars.

Nouvelles connexes

Aller au bouton supérieur